search_left

 
Lisseur GHD
Vign_soin_cheveux-690x460

Nourrir ses cheveux est une question de vie ou de mort. Je plaisante à peine !

 

En réalité, nos cheveux sont déjà morts. Plus précisément, leur racine est bien vivante, mais la tige, elle, est biologiquement quasi morte. C’est lorsque le cheveu arrive en fin de cycle de vie qu’il tombe (il y a plusieurs cycles de vie).

 

Alors, me demanderez-vous, quel intérêt y a-t-il à nourrir un cheveu techniquement déjà à moitié mort ? Eh bien, il y a deux raisons :

 

Prolonger l’éclat et la souplesse de la tige qui tend naturellement à s’assécher puisqu’elle est morte

Renforcer la santé de la racine, bien vivante

Et pour cela, il n’y a pas de mystère : ce dont a besoin le cheveu, c’est de graisse. Notre cuir chevelu produit une huile naturelle, le sébum, mais celle-ci peut parfois ne pas suffire, surtout à notre époque où la pollution de l’air agresse constamment la chevelure.

 

Les huiles végétales sont les meilleures amies de cheveux secs, fins, frisés ou cassants : elles protègent la fibre capillaire en la gainant, tandis que leurs acides gras et leur céramide permettent de la renforcer. À ce titre, les huiles les plus indiquées sont celles au toucher non gras. Elles sont capables de se lier aux écailles des cheveux pour les lisser : la sapote, le jojoba, l’argan, l’avocat et l’huile de coco [1].

 

Voici quelques trucs et astuces naturels pour nourrir et fortifier vos cheveux secs et cassants :

 

Un bain capillaire : massez toute la chevelure et le cuir chevelu avec 2 ou 3 cuillères à soupe d’une huile citée plus haut ou d’un mélange, laissez poser sous une serviette tiède pendant 40 minutes au moins (ou toute la nuit) et rincez avec un shampooing doux ensuite.

Une huile avant-shampooing fortifiante : dans un bol, mélangez à la fourchette 2 à 3 cuillères à soupe d’huile de jojoba (selon l’abondance de votre chevelure), 3 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire et 2 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang (pour une seule application sur un adulte, hors femmes enceintes). Massez la chevelure avec l’huile aromatisée et tonifiez bien le cuir chevelu en le malaxant du bout des doigts. Laissez poser l’huile sur la tête une dizaine de minutes, puis appliquez votre shampooing comme d’habitude avant de rincer soigneusement.

Un flacon (100 ml) d’après-shampooing ne nécessitant aucun rinçage : versez dans un bol en inox 80 ml de gel d’aloe vera, 10 ml de lait de coco et 9 ml d’huile d’avocat. Mélangez jusqu’à l’obtention d’un gel crémeux, puis ajoutez 20 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang et 20 gouttes de conservateur type cosgard [2]. Versez l’ensemble dans un flacon-pompe stérilisé. Appliquer, ensuite, une ou deux noisettes sur cheveux mouillés, rincés et essorés. Lissez bien sur toute la longueur des cheveux puis laissez poser sous une serviette jusqu’à séchage.

Bonus – Le réflexe simple : un massage à l’huile de nigelle (2 cuillères à soupe) sur la tête, avant le shampooing.

 

 





 
 
 
 
 
Sondage
Vign_minisite-identity-h1
LE (MÉCHANT) SONDAGE 51% (1) des français estiment qu'un homme peut aussi se colorer les cheveux 30% (3) des français vouent un véritable culte à la barbe de trois jours 39% (6) des hommes déclarent qu’ils consacrent du temps à s’occuper d’eux 80% (8) des cosmétiques consommés par les hommes sont achetés par leur épouse 74% (1) des hommes utilisent du déodorant 55% (5) des hommes admettent faire attention à leur ligne. (1) (3) (6) (8) (5)Sources statistiques
© 2011
Créer un site avec WebSelf